A croquer

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, mai 6 2008

Chateau B

Il est con ce Chateaubriand, c'est pas possible. La comtesse de Boigne, qui fut à la fois sa contemporaine, celle de Louis XVI et l'inspiratrice de Marcel Proust (dingue, non?) disait de René, ce brave René, qu'il n'y avait pas plus fat.

Comme les steacks, Chateaubriand est plein de fatuité.

tu l'as vu là?
Une fois enterré en grande pompe d'ailleurs, les Malouins lui ont dressé une statue dans laquelle ils ont cru malin de le représenter, pointant le doigt sur l'île à la con où il est enfoui.
Ce qui le rend perpétuellement hystérique: "moi moi j'suis là moi".
Quel destin...Faudra que je le suggère un jour à BH
Dire que mon père a eu besoin d'écrire un bouquin (incroyable d'ailleurs) sur lui à la mort de mon petit frère.
Chateau B est un naze. Je préfère Chateau Petrus.
N'importe quelle année.
Et j'en bois un verre à la santé de Tilly

samedi, décembre 30 2006

Finir en bateau

....Plutot qu'en beauté
Une année dont j'ai failli ne pas connaître plus que le premier jour, parvient à son dernier.
Enfin. in fine .
Pourquoi tant d'accidents, de menaces sur ma vie?
Pourquoi, comme l'a écrit Laseine, me fais-je si mal?
Pourquoi la vie m'a t'elle donné en 2006 tant d'épreuves physiques et morales?

Moi pas savoir et on s'en fout parce qu'au bout du compte je m'en tire bien: après l'alerte mortelle du soir du premier Janvier, la main transpercée trois semaines plus tard, les malaises graves ou moins graves, après avoir du à nouveau utiliser ma connaissance des arts martiaux contre un andouille qui menaçait ma femme, j'ai tout de même découvert un pays qui m'a enthousiasmé, vécu des heures superbes, des nuits douces, des rires, l'amour, l'amitié des rencontres de route.

bateaucamion.jpg

J'ai nagé (pas aussi souvent que je l'aurais voulu, mais tout de même), connu à nouveau mes petites heures de gloire y compris médiatiques.
J'ai aussi, et celà je le dois beaucoup à ma belle qui a su m'ouvrir les yeux et simplifier mon approche du problème, pu venir en aide régulièrement à ma soeur.
Je suis parvenu à être utile et à donner.
Il faut maintenant pousser pour que je parvienne à réaliser un ou deux projets qui me tiennent à coeur, et me lancer dans un projet maximal.
Il me faut progresser...En amour, en aval, en amont, en mon âme.

jeudi, décembre 21 2006

utilisation éventuelle

Et si j'utilisais vraiment ce blog?
Au lieu d'attendre l'ouverture d'un nouveau compte chez le serveur de mon blog actif, pourquoi ne pas faire un petit changement sur celui-ci, et pousser assez à fond pour en faire ce blog de prospective que j'envisage de mettre en ligne?
Après tout, la plateforme est assez efficace, elle est simple (bon, pas aussi simple ni aussi fonctionnelle que l'autre). Le problème c'est qu'avec l'autre, on risque de faire le lien entre celui-ci et le gros blog.
Or, ça n'est pas vraiment le même public!

mercredi, décembre 6 2006

Plus, pour quoi faire?

Je me pose des questions purement matérialistes, vraisemblablement dans le but de ne pas avoir à creuser trop profondément des sujets plus essentiels, relatifs à ce que je désire faire de ce qu'il me reste à vivre.
Aujourd'hui par exemple, ce fut caricatural:
j'étais fatigué d'avoir trop peu dormi malgré les fatigues du voyage de la veille, mais je suis parti pour déposer la demande de construction de piscine à la Mairie.
Le principal prétexte de ce projet de piscine est que la natation soulage ma douleur et est devenue nécessaire pour maintenir mon tonus.


..évidemment, ce n'est pas comme aller en Bretagne.

Après la Mairie, je suis allé à Sarlat faire quelques courses et je suis tombé -je me suis littéralement étalé- sur l'asphalte, sans que je comprenne vraiment comment j'ai pu faire.
Résultat, je me suis fait vraiment mal et je boîte.
Je peux donc dire qu'avant de me faire du bien, cette histoire de piscine me fait mal.
C'est bêêêête.

vendredi, novembre 24 2006

le tout vaut le rien

Le contraste entre le super blog et celui-ci continue sa ramarquable symétrie:
Alors que l'autre a vu sa fréquentation augmenter de plus de 50% depuis l'émission, celui-ci n'a fait que stagner...D'autant plus que je n'y avais rien écrit depuis un moment.
D'un côté, les durées de visite ont plus que doublé, à cause de deux facteurs évidents:
les nouveaux visiteurs découvrant le site s'y sont généralement attardés pour en lire certaines discussions, voir les animations, les photos, tâcher de comprendre l'incroyable tissu des fils de discussion.
Ceux qui au contraire connaissaient le blog ont écouté l'émission...Ce qui leur a fait 90 minutes de présence.
Bien sûr, le trafic redeviendra normal peit à petit, surtout que je ne tente pas de monter en puissance , mais a croquer" ne risque pas de voir trop de changements...


Et en fait ça me plaît de savoir que les seuls visiteurs ont l'air d'être des robots.
Du coup, je le répète, cet espace ouvert au public me semble n'être accessible que par moi: nombrilisme, repli sur soi?
C'est possible, mais c'est aussi comme un lieu qui me permet de chercher en moi de quoi lancer monblogchiant

- page 3 de 5 -