Je me pose des questions purement matérialistes, vraisemblablement dans le but de ne pas avoir à creuser trop profondément des sujets plus essentiels, relatifs à ce que je désire faire de ce qu'il me reste à vivre.
Aujourd'hui par exemple, ce fut caricatural:
j'étais fatigué d'avoir trop peu dormi malgré les fatigues du voyage de la veille, mais je suis parti pour déposer la demande de construction de piscine à la Mairie.
Le principal prétexte de ce projet de piscine est que la natation soulage ma douleur et est devenue nécessaire pour maintenir mon tonus.


..évidemment, ce n'est pas comme aller en Bretagne.

Après la Mairie, je suis allé à Sarlat faire quelques courses et je suis tombé -je me suis littéralement étalé- sur l'asphalte, sans que je comprenne vraiment comment j'ai pu faire.
Résultat, je me suis fait vraiment mal et je boîte.
Je peux donc dire qu'avant de me faire du bien, cette histoire de piscine me fait mal.
C'est bêêêête.